Lectures Jeunesse,  Numéro 23

Migrants | Issa Watanabe

Migrants,
Issa Watanabe,
La Joie de lire, 2020.

Note de lecture proposée par André Delobel

L’illustration de couverture accroche immédiatement le regard. Lion, toucan, cochon, éléphant, rhinocéros, lapin, souris, tous animaux anthropomorphisés, marchent d’un pas fatigué, serrés les uns contre les autres, vêtements chamarrés, chacun portant un petit bagage. Sur les pages de garde, les arbres de la forêt sont décharnés et le noir s’impose. La page de titre donne à voir, grimpée sur un majestueux ibis, une créature étrange. Les lecteurs les plus jeunes comprendront-ils qu’il s’agit de la Mort ? Le récit ne la montre, en effet, dans les premières pages, que comme une simple accompagnatrice, discrète, quasi bienveillante. La troupe composée d’une petite quarantaine d’animaux, espèces rares ou non, suit sa route, s’arrêtant parfois pour manger, pour faire une lessive ou pour se reposer. Le renard aide le coq. Soudain, la mer, une embarcation, et, après une dangereuse traversée, des arbres chargés de fleurs et de fruits signifiant – on aimera le croire – la possibilité d’une vie nouvelle pour les rescapés. Auparavant, la barque, trop chargée, avait sombré et la Mort, faisant son office, n’avait pas épargné le petit lapin. Un album sans texte dont la pertinence humaine et politique naît de la force picturale des images.