Lectures Jeunesse,  Numéro 23

Les désastreuses conséquences de la chute d’une goutte d’eau | Adrien Parlange

Les désastreuses conséquences de la chute d’une goutte d’eau,
Adrien Parlange,
Albin Michel, 2020.

Note de lecture proposée par André Delobel

La scène, annonce Adrien Parlange, a lieu à la fin d’une journée paisible. Un vraiment bel arbre, une jeune fille emplissant son panier de cerises, un peintre absorbé par son travail, une fillette perchée sur les épaules de son père et un vieux monsieur, tous trois observant l’artiste. Dans le même temps, l’oiseau regagne son nid, un écureuil fait des bonds, le chien trouve un endroit qui lui convient. Un quatrième animal, très petit, se pose, peu avant la fin du livre, au bout de la queue du chien. Alerté par le titre, il est impossible que le jeune lecteur ne suive pas, avec son doigt peut-être, la chute de la goutte qui, immanquablement, dans quelques pages, devra toucher le sol. L’auteur-illustrateur retarde le moment, détournant notre regard dix fois, en plan fixes, vers les événements minuscules dont il nourrit son intrigue. Il l’annulera même tout à fait puisque ce n’est pas sur le sol que la goutte se pose. Coup de théâtre. Petite cause, gros effets. Le désastre annoncé est réel puisqu’il ne s’agit rien de moins que de la rupture brutale et non souhaitée d’un moment calme, de la fin d’un équilibre. L’album est élégant, tout en hauteur. La palette est celle d’un soir d’été. On appréciera le très malin paradoxe temporel qui fait que, s’il ne faut que deux secondes à une goutte d’eau pour tomber d’un arbre, le lecteur devra s’accorder, lui, une grosse poignée de minutes pour découvrir l’album en son entier.